Hypnose et troubles anxieux, phobies


Peur de prendre l’avion, la voiture, peur des araignées, des serpents, des chiens, peur de l’eau, du vide, peur d’étouffer, de sortir, de rester enfermé, peur de prendre la parole en public… Les objets de nos peurs peuvent être divers et variés et si la peur est une émotion archaïque, nécessaire à notre survie, elle peut devenir limitante voire envahissante et source d’une grande souffrance. Dans les phobies, le sentiment de peur (lié à l’objet ou à la situation) provient de mauvaises associations qui provoquent une peur sans fondement, une peur irrationnelle. C’est l’imagination débordante et la focalisation sur des scénarii négatifs qui donnent toute son ampleur à la phobie.

L’hypnose peut avoir une action de soulagement des phobies en favorisant la relaxation mais aussi en créant de nouvelles associations d’idées avec l’objet phobogène. Par ailleurs, La peur de perdre le contrôle et le sentiment d’incapacité à gérer ses émotions sont souvent associé aux phobies. La confiance en soi est largement impactée chez les personnes qui en souffrent.

L’anxiété, quant à elle, est une peur sans objet. Elle est plus diffuse que dans les phobies mais peut être aussi handicapante au quotidien. Le sentiment de confiance en soi est également largement impliqué dans l’anxiété.

L’hypnose, par les mêmes procédés que ceux utilisés dans les autres domaines d’application, va permettre à la personne de reconstruire son sentiment de confiance et ainsi de reprendre le contrôle de ses émotions et de sa vie. Par la stimulation des ressources inconscientes, l’hypnose peut agir sur les croyances limitantes. La personne va ainsi pouvoir changer ses perceptions et certains ressentis associés à des expériences passées. L’hypnose permet enfin d’acquérir de nouveaux fonctionnements en lien avec les objectifs de mieux-être de la personne.